fbpx Quels sont les effets de la vitamine C sur l’organisme ? | C-will

Commencer la journée avec un verre de jus d’orange fraîchement pressé. Un réflexe que vous avez peut-être aussi. Mais saviez-vous qu’un poivron contenait trois fois plus de vitamine C qu’une orange ? Lisez la suite.

Qu’est-ce que la vitamine C ?

La vitamine C, en l’occurrence l’acide ascorbique (C6H806), est un nutriment essentiel pour l’être humain.

À un dosage élevé, la vitamine C n’est pas toujours absorbée

La vitamine C est hydrosoluble, tout comme les vitamines B1, B2, B3, B5, B8, B11 (acide folique) et B12. Concrètement, l’organisme stocke difficilement la vitamine C et ne peut en absorber qu’une quantité limitée à la fois. L’excédent est alors excrété dans l’urine.

La vitamine C est absorbée avant tout dans les segments supérieures de l’intestin grêle. En cas d’administration par voie orale de doses jusqu’à 180 mg, 70 à 90 % de vitamine C sont absorbés par le corps. Des doses plus élevées sont (toute proportion gardée) de moins en moins bien absorbées par l’organisme. Cela veut dire qu'augmenter la dose n'est pas toujours intéressant. Quand vous prenez une vitamine C à libération prolongée, le dosage élévé est quant à lui libéré progressivement.

Une vitamine C à libération prolongée efficace

C-will est la seule vitamine C à libération prolongée autorisée en tant que médicament. Les 500 mg de vitamine C contenus dans la gélule ne sont pas libérés immédiatement. Le corps humain est en effet incapable d’absorber une telle quantité en une fois. Grâce aux microgranules, la vitamine C est libérée progressivement.

Ces gélules de vitamine C sont disponibles en pharmacie, en boîtes de 20 ou 60 gélules de 500 mg.

Une libération efficace grâce aux microgranules

C-will contient des microgranules, de petites billes qui sont renfermées dans la gélule. Vous pouvez les voir dans la gélule car elle est transparante. La libération de vitamine C de ces microgranules s’opère lentement et progressivement, pour offrir à l’organisme un apport en vitamine C sur une période plus longue.

Quels sont les effets de la vitamine C sur l’organisme ?

La vitamine C est importante pour la santé. Si l’être humain est incapable de produire lui-même cette vitamine, il ne peut toutefois s’en passer. 

Meilleur fonctionnement du système immunitaire

La vitamine C augmente la mobilité des leucocytes (globules blancs), des cellules de notre système immunitaire. Les globules blancs assurent notre défense contre les maladies. La vitamine C peut ainsi contribuer à un fonctionnement normal du système immunitaire et au renforcement des défenses naturelles.

Absorption de fer accrue

La vitamine C favorise, en outre, l’absorption de fer. Elle joue donc un rôle dans le traitement de l’anémie ferriprive, une anémie due à une carence en fer.

Plus d’énergie

La vitamine C a également un impact positif sur la production d’énergie de nos muscles, grâce à la synthèse de la carnitine. Elle aide l’organisme à produire lui-même de la carnitine dans les reins et dans le foie. 

L’organisme forme-t-il lui-même sa propre vitamine C  ?

Contrairement aux plantes et à la plupart des animaux, l’être humain est incapable de former sa propre vitamine C.

À l’origine ? Un défaut au niveau du gène gulonolactone oxydase (gène GLO). Ce gène est le dernier d’une série de 5 gènes qui produisent les enzymes responsables de la transformation du glucose en acide ascorbique. L’être humain, ainsi que les singes anthropoïdes, les ptéropodidés, les cochons d’Inde, les téléostéens et certains oiseaux chanteurs, sont incapables de produire eux-mêmes l’enzyme L-gulonolactone oxydase, ce qui rend impossible la dernière étape de la synthèse de la vitamine C. La vitamine C doit alors être puisée dans l’alimentation. La vitamine C est, par conséquent, un nutriment essentiel pour l’être humain et les espèces animales mentionnées ci-dessus.

Quand avez-vous un besoin accru de vitamine C  ?

Il est recommandé de prendre C-will lorsque vous présentez une carence en vitamine C. Diverses causes peuvent être évoquées et se combineront généralement, comme :

  • une absorption réduite
  • une dissolution accélérée
  • l’une ou l’autre condition médicale qui nécessite un apport accru de vitamine C.

Une carence en vitamine C est donc possible dans les cas suivants :

  • convalescence
  • états post-opératoires
  • guérison de blessures
  • grossesse et allaitement
  • mauvaise absorption de vitamine C en raison de problèmes intestinaux (malabsorption), comme la maladie de Crohn
  • une absorption réduite de cette vitamine peut également être observée chez les personnes âgées, les fumeurs, en cas de consommation excessive d’alcool, de régime ou d’alimentation déséquilibrée
  • utilisation d’autres médicaments qui affectent la vitamine C :
    • lors de la prise d’acide salicylique (aspirine), de barbituriques (sédatifs) et de tétracyclines (antibiotiques), pertes de vitamine C plus élevées via l’urine
    • en cas d’utilisation de corticoïdes, la vitamine C s’oxyde plus rapidement
    • en cas d’utilisation de contraceptifs (pilule), l’oxydation est également plus élevée et l’équilibre en vitamine C est perturbé
Que se passe-t-il en cas de carence grave en vitamine C ?

En cas de carence importante en vitamine C, on parlera de « scorbut ». Cette maladie était très courante au Moyen Âge. Également surnommée « peste de mer », elle était causée par un régime alimentaire restreint, dépourvu de vitamine C.

La maladie entraînait alors des enflures et des saignements des gencives et des jambes, ainsi que des faiblesses, raideurs et douleurs dans les membres.

En l’absence de traitement, le scorbut peut être fatal à long terme. Cette maladie a heureusement presque disparu aujourd’hui.

Essentiel pour la production de collagène

Une carence grave en vitamine C entrave, en outre, la formation de collagène. Le collagène est notamment responsable de la fermeté et l’élasticité de la peau.

Un manque de collagène cause entre autres :

  • un retard de la cicatrisation et de la croissance osseuse
  • la fragilisation des vaisseaux sanguins
  • des saignements
  • une formation défectueuse de la dentine

Autres symptômes

Les autres symptômes qui peuvent être observés en cas de carence en vitamine C sont :

  • faiblesse musculaire
  • problèmes oculaires
  • troubles nerveux
Quelle est la dose quotidienne de vitamine C nécessaire pour éviter la carence ?

Une alimentation équilibrée suffit généralement à couvrir les besoins journaliers en vitamine C.

Chez les bébés, chez les enfants et pendant les périodes de grossesse et d’allaitement, le dosage recommandé est le suivant :

  • 0-6 mois : 30 mg
  • 7-12 mois : 35 mg
  • 1-3 ans : 40 mg
  • 4-10 ans : 45 mg
  • 11-14 ans : 50 mg
  • 15 ans et plus : 60 mg
  • Pendant la grossesse : 70 mg
  • Allaitement jusqu’à 6 mois : 95 mg – après 6 mois : 90 mg

Une seule gélule de 500 mg de vitamine C à libération prolongée par jour est suffisante pour traiter une carence chez les adultes et adolescents.

Quelle est la dose journalière de vitamine C recommandée pour un adulte présentant une carence  ?

Le corps humain ne peut absorber qu’une quantité limitée de vitamine C. Nous recommandons de ne pas prendre plus de deux gélules de 500 mg de C-will à libération prolongée par jour. Il convient de prendre une gélule le matin et/ou le midi, avant le repas.

La libération prolongée permet à votre corps d’absorber de la vitamine C pendant une période de plusieurs heures, de façon échelonnée.

Quels aliments contiennent le plus de vitamine C  ?

Lorsqu’on pense à la vitamine C, on pense immédiatement aux agrumes comme les oranges ou les citrons. Saviez-vous que ce ne sont pas les agrumes, mais les fruits d’églantier qui contiennent proportionnellement le plus de vitamine C ?

Vous trouverez un récapitulatif dans le tableau ci-dessous :

Légume/fruit Vitamine C pour 100 grammes

Fruit d’églantier

1250 mg

Fruit du baobab

280 mg

Goyave

220 mg

Poivron de taille moyenne

150 mg

Cassis

150 mg

Persil

154 mg

Chicon

112 mg

Brocoli

93,2 mg

Poivron vert

89,3 mg

Choux de Bruxelles

85 mg

Kiwi

65 mg

Chou-rave

62 mg

Papaye

61,8 mg

Chou rouge

57 mg

Fraise

56,7 mg

Orange

53,2 mg

Citron

53 mg

Chou pommé

51 mg

Chou-fleur

46,4 mg

Chou chinois

45 mg

Patate douce

26 mg

Pomme de terre (crue)

16 mg

Puis-je prendre de la vitamine C pendant un traitement d'antibiotique  ?

Une type d'antibiotiques qui s'appelle "les tétracyclines" inhibent le métabolisme intracellulaire et la réabsorption tubulaire de la vitamine C dans les reins. Par conséquent ils augmentent l'élimination de la vitamine C dans l'urine. Le corps perdra donc plus de vitamine C dans l'urine que d'habitude.

Une cure de vitamine C peut-elle améliorer l’immunité ?

Elle est surtout connue parce que'elle pourrait être nécessaire pour le fonctionnement normal du système immunitaire, car elle active les globules blancs et augmente la production d'interferon. Les globules blancs font partie de notre mechanisme de defence immunitaire contre les bacteries, virus etc. Certains indices suggèrent que l'acide asorbique jouerait également un rôle chez l'homme à cet égard. Un taux suffisant en vitamine C pourrait être nécessaire pour la fonction normale du système immunologique.

La vitamine C a aussi des effets anti-oxidant et detoxificant. La vitamine C est nécessaire pour le métabolisme des médicaments et participe à la détoxification de divers polluants - metaux lourds, pesticides, xénobiotiques, et inhibe la formation de diverses nitrosamines endogènes.

 

La vitamine C favorise-t-elle l’absorption de fer  ?

La vitamine C favorise en effet l’absorption de fer par l’organisme. L’anémie ferriprive est une anémie due à une carence en fer. Elle survient lorsque la réserve normale de fer dans le corps est épuisée, de sorte que la moelle osseuse ne peut produire suffisamment d’hémoglobine. L’hémoglobine est la protéine ferreuse contenue dans les globules rouges. Elle est responsable du transport de l’oxygène dans le sang. L’anémie se soigne facilement et est rarement grave.

Vous pouvez, en outre, consommer des aliments riches en fer, tels que les crustacés, la viande rouge, la volaille, les œufs, les légumineuses, les légumes-feuilles… afin de compenser cette carence en fer.

La vitamine C peut-elle causer des calculs rénaux  ?

Des doses élevées favorisent la formation de calculs d'oxalates. Elle est contre-indiquée chez les personnes à risque de développer des calculs rénaux et la prudence est reuise chez les personnes ayant des calculs rénaux ou des antécédents de calculs rénaux.

L’organisme transforme l’acide ascorbique en oxalate, une substance qui est excrétée dans l’urine par les reins. Lorsque l’oxalate se lie au calcium, il peut se cristalliser pour former de l’oxalate de calcium, la substance que l’on retrouve dans les calculs rénaux ou vésicaux.